Romans jeunesse

Voici une sélection de nos coups de cœur sur les dernières sorties pour les jeunes lecteurs et adolescents, dans l’ordre de nos lectures.

 

  • « Faire chavirer les icebergs » de Aurore Gomez, Magnard Jeunesse, mai 2021,

Faire chavirer les icebergs « Mais tu sais Aurèle, il n’y a rien de plus beau qu’un iceberg qui chavire. Pour l’avoir vu, je peux te dire qu’on a l’impression d’assister à la naissance d’une montagne ». Lorsque Aurèle croise le regard de Matthias pour la première fois, c’est le coup de foudre. Enfin éloigné de sa mère et de ses habitudes, le jeune homme veut percer sa coquille et tenter de comprendre qui il est. Ce très beau roman d’anticipation qui parlera à tous les adolescents, et dont les références modernes permettent une vraie immersion, est un appel au courage à tout ceux qui essayent de comprendre qui ils/elles sont et quel avenir peut se profiler devant eux. Un hommage également aux premiers amours, ces premiers instants importants, qui laissent une trace indélébile en chacun de nous. En définitif, un magnifique roman à lire et à faire partager autour de soi.

Émilie

 

  • « Olympe de Roquedor » de Jean-Phillipe Arrou-Vignod et François Place, Gallimard Jeunesse, mai 2021,

Olympe de Roquedor Un superbe roman de cape et d’épée, très bien travaillé par Jean-Philippe Arrou-Vignoud. Dans un genre très différent de ses autres romans, l’histoire d’Olympe de Roquedor est une histoire qui en distraira plus d’un ! Tout commence, bien entendu, par un mariage forcé. Mais c’est aussi l’histoire d’une jeune fille qui compte bien décider de son propre futur et retourner sur ses terres. À l’aide d’un brigand au grand cœur et d’un jeune fugitif, Olympe de Roquedor est prête à se battre contre son oncle et découvrir la vérité sur le fameux trésor qui lui revient de droit. Une aventure épique dans un ton original, qui permet de changer de registre des lectures habituelles. Très efficace !

Émilie

 

  • « Le château des Papayes » de Sara Pennypacker, Gallimard Jeunesse, mars 2021,

Le château des papayes Dès que les yeux de Ware se posent sur les décombres de l’église, le programme de son été devient soudain évident. Cherchant à s’échapper du centre de loisir, c’est ici qu’il va construire son château. Mais c’est sans compter sur Jolène qui est bien décidée à utiliser sa parcelle comme jardin pour y faire pousser ses papayes. Voulant plus que tout échapper à la réalité, les deux enfants vont se serrer les coudes pour faire de cette ruine leur refuge. Dans ce merveilleux roman, Sara Pennypacker, à qui nous devons le splendide « Pax et le petit soldat », explore la difficulté des différences et l’importance des rêves et de l’imagination chez les pré-adolescents. Une ode à la bienveillance, l’amitié, la créativité, et même une petite touche d’écologie. À lire sans attendre, pour petits et grands.

Émilie

 

  • « La carte des confins » de Marie Reppelin, Pocket Jeunesse, mai 2021,

La carte des confins Callie la voleuse se retrouve à devoir coopérer avec l’ingérable capitaine du célèbre bateau pirate l’Avalon, Blake Jackson. À la recherche d’une carte qui lui permettrait d’accéder aux plus grandes richesses que ce monde a à offrir, il compte bien utiliser les renseignements de Callie pour arriver à ses fins. Mais la jeune fille est pleine de ressources et ne se laisse pas faire, et la laisser intégrer son équipage n’était peut-être pas la meilleure des idées.. Dans un monde où les pirates sont sanguinaires, les voleuses cachent de terribles secrets et où la magie a un prix terrible, Callie et Blake vont devoir mettre de côté leurs différences s’ils veulent survivre aux terribles épreuves qui les attendent sur le chemin de la carte des confins… Une aventure palpitante, où les amitiés et les trahisons se succèdent au fil des chapitres.

Émilie

  • « La trilogie de Daevabad : La cité de laiton » de S-A Chakraborty, De Saxus, avril 2021,

La trilogie Daevabad Tome 1 La cité de laiton Nahri, jeune voleuse et guérisseuse, tente de survivre comme elle peut dans les rues cruelles du Caire. Lors d’un rituel qui tourne mal, elle invoque une créature magique que l’on a plus vue depuis bien longtemps : Dara, un Daeva surpuissant. La vérité sur son passé est révélée et avec elle la vraie nature de ses pouvoirs de guérison. Afin de la protéger de tous ceux qui veulent la tuer à cause de son puissant héritage, Nahri et Dara s’envolent vers la Cité de Laiton, une ville qui lui offrira une protection et des réponses sur ses parents disparus. Mais la route est semée d’embûches et une fois à destination, Nahri va apprendre que le monde est plus dangereux qu’il n’y paraît et que pour s’en sortir elle ne peut compter que sur elle-même… Un premier tome d’une trilogie riche en rebondissement et en originalité.

Émilie

  • « La révolte des dragons » de Angie Sage, Gallimard Jeunesse, février 2021,

La révolte des dragons Tome 1Dans le monde de Sirin, les dragons ne sont qu’une légende racontée par sa mère depuis son enfance. Les hommes et les dragons auraient un jour cohabités et étaient heureux ensemble. Cependant la quête du pouvoir et de la richesse des uns et des autres mirent fin à cette entente. Depuis, le monde des humains et celui des dragons sont séparés par une barrière magique. Les dragons sont désormais un souvenir lointain pour la plupart des hommes. Mais pour Sirin, c’est une lueur d’espoir qui la guide dans les mauvais jours. Et pour cause, dans ce monde si éloigné, vivent Allie et Joss, frère et sœur qui ont vu leur famille décimée par les Raptors, des dragons cruels et redoutables. Le jour où ils trouvent un bébé dragon argenté, ils savent que leur destin va changer. Car les dragons aux écailles d’argent ont le pouvoir de traverser la barrière magique et de visiter le monde des humains. Sirin, Joss et Allie sont destinés à se rencontrer pour sauver les humains et les dragons de l’emprise malfaisante des terribles Raptors. Une bonne dose d’aventure, de magie, de courage et de dragon, tout cela donne un premier tome passionnant. À découvrir sans attendre dès 10 ans.

Émilie

  • « Lettres à toi qui m’aime » de Julia Thévenot, Sarbacane, avril 2021,

Lettre à toi qui m'aimesUn petit roman très touchant sur une situation qui n’est pas toujours facile à vivre, celle où l’on est la personne aimée, mais qui n’aime pas en retour. Les émotions de la narratrice sont décrites avec justesse et délicatesse. La plume de Julia Thévenot que j’avais déjà beaucoup aimée dans « Bordeterre » nous donne un récit très touchant, sans tomber dans un surplus de romance. Si l’on déjà connu cette situation, on se retrouve forcément dans les pensées et les actions de Pénélope. Un petit roman très court, qui se dévore avec douceur en une soirée.

Émilie

  • « La fleur perdue du champ K » de David Morosinotto, L’École des Loisirs, janvier 2021,

La fleur perdue du chaman de K. Un incroyable voyage des Andes jusqu'à l'Amazonie Dans une course contre la montre pour trouver la fameuse fleur perdue du chaman de K, Laila et El Rato s’élancent dans la forêt amazonienne sans un regard en arrière. Précipités dans ce voyage semé d’embûches, les deux amis vont devoir faire confiance aux personnes qu’ils rencontrent sur leur chemin sans jamais perdre de vue leur objectif : trouver un remède miraculeux contre la maladie de Laila. Courage, force et volonté sont les maîtres mots de cette merveilleuse histoire qui nous fait voyager et découvrir les richesses de l’Amazonie péruvienne. Un petit bijou à dévorer dès 12 ans.

Émilie

  • « Les saisons de la tempête » de Elle Cosimano, De Saxus, mars 2021,

 Dans « Les saisons de la tempête », les personnages principaux représentent les différentes saisons de l’année : Hiver, Printemps, Été et Automne. Des règles bien strictes dirigent les faits et gestes de nos héros, qui doivent s’entretuer afin de céder la place à la saison suivante. Le Printemps tue l’Hiver, L’Été tue le Printemps, l’Automne tue l’Été et enfin l’Hiver tue l’Automne. Un cercle sans fin qui détermine les rangs de chaque Saisons auprès de Chronos et Gaïa, les maîtres de la Vie. Mais Jack, qui représente l’Hiver, est amoureux du Printemps, Fleur. Lassé de cette tradition cruelle et barbare, il décide d’imaginer un plan pour la faire sortir de là, tout en essayant de comprendre pourquoi les relations entre les Saisons sont interdites, au point d’être sévèrement corrigées par les gardes. Et si pour s’en sortir, l’Été, l’Automne, l’Hiver et le Printemps doivent s’unir, afin de choisir leur futur et se révolter contre le règne tyrannique de Chronos ? Dans ce roman, qui n’est pas sans rappeler Hunger Games ou le Labyrinthe, on découvre la révolution des Saisons pour un monde uni et meilleur.

Émilie

  • « Plein gris » de Marion Brunet, Pocket Jeunesse, janvier 2021,

Plein grisEmma, Clarence, Sam, Elise et Victor embarquent sur un bateau pour une virée en Irlande afin de se détendre juste avant les épreuves du bac. Mais rien ne se déroule comme prévu, et lorsque les amis découvrent avec effroi le corps de Clarence, le chef de la bande, tout s’écroule et devient beaucoup plus sombre, surtout qu’une énorme tempête se dirige droit sur eux et qu’ils n’arrivent pas à capter de signal pour appeler de l’aide et donner leur position. Qui a tué Clarence ? Comment ce groupe d’amis, si soudé, en est arrivé là ? Arriveront-ils à surpasser leurs différents pour affronter la tempête qui les menace ? Tant de questions auquel ce roman de 200 pages tente de répondre dans un rythme haletant et un suspens très prenant !

Émilie

  • « La rue qui nous sépare » de Célia Samba, Hachette romans, janvier 2021,

La rue qui nous sépareNoémia, jeune étudiante en école de droit, rencontre Tristan, jeune de 21 ans récemment devenu sans-abri. Dès que leurs yeux se croisent, c’est comme un déclic. Mais les préjugés et les situations radicalement différentes qui séparent nos deux protagonistes font que la première approche ne se passe pas exactement comme prévu. Désireuse de briser la glace et la pression sociale, Noémia invite Tristan à discuter dans un café, et c’est là que débute leurs conversations interminables sur tous les sujets du monde, les rendez-vous en fin de journée et cette petite flamme qui les font tous les deux frétiller. Deux mondes que tout oppose et pourtant Noémia et Tristan sont comme aimantés l’un à l’autre, bien que certains secrets risquent de faire voler en éclats la bulle qu’ils se sont construite. Dans cet admirable premier roman, Célia Samba met en lumière un sujet inexistant dans la lecture pour adolescent. En n’utilisant ni les préjugés, ni la facilité et en n’émettant aucun jugement moral, « La rue qui nous sépare » est un roman poignant sur une histoire d’amour qui repose sur les secondes chances et le dépassement des idées préconçues.

Émilie

  • « 8848 mètres » de Silène Edgar, Casterman, juin 2020,

8848 mètres Mallory a 15 ans et c’est la plus jeune alpiniste à s’attaquer à l’Everest. Accompagnée par son père et bien déterminée à arriver jusqu’au bout de l’expédition, la jeune fille parfois un peu ronchonne va découvrir énormément de chose sur l’alpinisme, le bouddhisme, l’écologie et elle-même. Des photos tragiques ont circulé en 2019 : il y a une file d’attente pour atteindre le sommet de l’Everest. Des dizaines de grimpeurs et grimpeuses attendent de pouvoir arriver en haut dans des conditions extrêmes et très dangereuses. En plus de ce danger, Mallory va apprendre qu’une masse de déchets est retrouvée chaque année sur le sommet. Des personnes sont payées pour les évacuer de la montagne, mais ces expéditions sont coûteuses et non sans risques. Dans un roman qui semblait partir uniquement sur une expédition périlleuse, Silène Edgar réussit à aborder des thèmes importants et très intéressants, qui toucheront très certainement les lecteurs et lectrices. Si on se dirige vers ce roman avec l’envie d’en découvrir plus sur le monde de l’alpinisme, quelle bonne surprise d’en apprendre plus sur les bons côtés, mais aussi les dérives de cette pratique. Cette histoire propose une véritable remise en question, tout en emportant le lecteur dans une ascension passionnante. On est tellement absorbé par l’histoire que, comme les personnages, on a l’impression d’être à bout de souffle ! Je recommande absolument à tous les jeunes passioné.e.s qui souhaitent découvrir cette fabuleuse histoire et qui seront touchés par les nombreuses questions que le récit soulève avec intelligence et finesse.

Émilie

  • « Le drakkar éternel » de Estelle Faye, Scrineo, octobre 2020,

Le drakkar éternel Maël et Astrid, deux collégiens qui vivent en Normandie, partent faire une balade en bateau pour se changer les idées. Mais ils n’imaginent pas une seule seconde que leur destin va basculer lorsqu’ils croisent un mystérieux bateau : un drakkar. Les Vikings qui naviguent à bord de ce langskip sont victimes d’une terrible malédiction : ils sont condamnés à errer pour l’éternité. Mais Leifr, le barde du navire a vu nos deux jeunes héros arriver et il en est sûr, ils sont la clé pour les libérer de mauvais sort. Astrid et Maël sont plongés dans la mythologie nordique, avec ses surprises et ses pièges qu’ils doivent essayer de déjouer. Le but : trouver une clé qui permettra à tous les Vikings d’enfin pouvoir descendre du drakkar et retrouver leur vie normale. Ce voyage les mènera sur les 9 mondes bien connus des contes nordiques et les créatures et les Dieux que les deux enfants vont rencontrer ne sont pas vraiment décidés à les aider.. Astrid et Maël vont devoir faire preuve de courage et d’audace s’ils veulent pouvoir retourner là d’où ils viennent. Un roman jeunesse stupéfiant et merveilleusement bien écrit, où la mythologie nordique est parfaitement exploitée. L’histoire nous transporte dans une odyssée extraordinaire, qui plaira sans aucune doute à toutes les jeunes lectrices et les jeunes lecteurs qui rêvent de partir à l’aventure et à la découverte d’autres mondes.

Émilie

  • « La fille qui court » de Simon Mason, Slalom, septembre 2020,

La fille qui court À la recherche d’un thriller à couper le souffle ? D’un livre qui vous happe et qui vous empêche de détourner les yeux, même juste une seconde, de l’histoire tellement celle-ci est saisissante ? Ne cherchez plus, c’est « La fille qui court » qu’il vous faut. Chloé, la plus jolie et la plus ambitieuse fille du lycée est portée disparue. « Partie courir, reviens à 19h30 » sont ses derniers mots écrits sur un bout de papier. Mais Chloé ne revient pas. Elle est retrouvée 3 jours plus tard dans la rivière, étranglée. L’inspecteur Singh, très jeune, est chargé de cette l’affaire très médiatique et doit à tout prix la résoudre . Tout est sous contrôle sauf une chose : Garvie Smith, jeune adolescent de 16 au QI hors du commun qui s’ennuie et qui a un faible pour s’attirer des ennemis. Bien décidé à mettre son grain de sel dans cette enquête, Garvie est obsédé par un point : les baskets que portait Chloé quand elle a été retrouvée. Hideuses et pas du tout dans le style de la jeune fille, pourquoi aurait-elle choisi de mettre ces baskets pour courir ? Et comment se fait-il que Chloé Dow, la fille la plus remarquée de toute la ville, soit passée inaperçue pendant toute une journée ? Garvie fonce tête baissée dans une enquête qui est bien plus dangereuse et compliquée qu’il n’y paraît. Bravant tous les interdits et utilisant sa mémoire et sa brillante capacité à connecté les détails même les plus insignifiants, le jeune homme se retrouve sur un chemin semé d’embûches, remplis de secrets dangereux qui n’auraient jamais du être déterrés…

Émilie

  • « La ville sans vent tome 1 » de Eléonore Devillepoix, Hachette romans, juin 2020,

La ville sans vent Tome 1 Nous suivons deux personnages complètement différents : Arka, une jeune guerrière âgée de 13 ans, qui essaye de rejoindre la ville d’Hyperborée afin de retrouver son père disparu depuis sa naissance. Arka semble cacher beaucoup de secrets sur son passé et on sent qu’elle a vécu plus d’événements tragiques qu’elle ne peut le supporter. Lastyanax est âgé de 19 ans et il devient le plus jeune ministre de l’histoire. Après la mort, brutale et suspecte de son Maître, il décide de se consacrer à la politique de la ville d’Hyperborée tout en enquêtant secrètement sur l’assassin de celui qui lui a tout appris. En tant que ministre, Lastyanax est obligé de choisir un disciple et c’est là qu’Arka fait une entrée fracassante dans sa vie. Ce roman fantasy est très bien construit. La magie est riche et pleine de surprise, au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, on découvre des failles et des ruses qui apportent toujours plus de suspens. Le duo Lastyanax/Arka fait des étincelles dès les premières minutes où ils se rencontrent, mais des liens très forts vont se créer et leur amitié va les aider à surmonter les épreuves les plus difficiles. Un suspens prenant, construit astucieusement dès le premier chapitre et qui nous tient en haleine jusqu’aux dernières pages. Une ville où se trament les pires complots et les pires ruses en secret par les mages, dans le but de gagner toujours plus de pouvoir. Excellent ! Le tome 2 est disponible !

Émilie

  • « Une bouteille à la mer » de Lenia Major, Slalom, septembre 2020,

Une bouteille à la mer Alex et Charline ne se sont jamais rencontrés, ils discutent presque tous les jours par mail, dans lesquels ils se racontent leur vie, leur famille, le collège, les amis, les joies et les mésaventures. Alex est un jeune homme plein d’humour, d’optimisme et surtout, il déborde de gentillesse. Charline est une jeune fille pleine de vie, elle veut partir à l’aventure et découvrir le monde. Mais un jour la mauvaise nouvelle tombe : Charline a une leucémie. Alex va continuer à lui envoyer des mails régulièrement, en essayant de lui changer les idées avec ses histoires toutes plus loufoques les unes que les autres. Un lien très fort va se créer entre les deux amis et c’est ce qui fait la grande force de ce roman. On est à la fois angoissé par ce qui arrive à Charline, avec ses opérations et ses traitements qui lui rendent la vie très difficile. Mais on n’arrête pas de rire lorsqu’Alex raconte les dernières histoires improbables de ses parents. Un très joli roman, qui ne rend pas moins triste la maladie (au contraire) mais qui permet d’y apporter une petite touche optimiste et pleine d’humour.

Émilie

  • « Âge tendre » de Clémentine Beauvais, Sarbacane, août 2020,

Age tendre Valentin est obligé de faire un service civique entre la troisième et la seconde, qui doit se faire dans une autre région que la sienne. Surdoué, mais un peu angoissé et psychorigide, le jeune homme est brutalement précipité dans un quotidien qui lui est étranger. Pendant un an, il sera un membre à part entière d’un centre pour personnes âgées atteintes d’Alzheimer, qui a été entièrement décoré pour ressembler à un village des années 60. Très sceptique au début, Valentin va petit à petit s’ouvrir aux autres et sortir de la bulle qu’il s’est construite après le divorce de ses parents. Il va même se lancer dans un défi impossible : faire venir Françoise Hardy pour qu’elle chante aux résidents. Rédigé sous la forme du rapport de stage, « Âge tendre » est un roman hilarant et très touchant, qui nous offre un panel de personnages tous plus attendrissants les uns que les autres. Ce nouveau livre de Clémentine Beauvais parlera autant aux adolescents qu’aux adultes qui se retrouveront dans ce quotidien surprenant des années 60… À découvrir !

Émilie

  • « Les enfants des Feuillantines » de Célia Garino, Sarbacane, mai 2020,

Les enfants des Feuillantines Bienvenue aux Feuillantines ! Découvrez le quotidien rocambolesque de Désirée, Isidore, Honoré, Brunehilde, Hermeline, Warren, Calliope, Pernelle, la grand-mère Granny, sans oublier Justin le cochon et Pirate le perroquet. Impossible de s’ennuyer avec tout ce beau monde.. L’histoire débute lorsque des triplés donnent naissance à des enfants, mais se révèlent incapables de s’en occuper. Aussi, quand les 3 disparaissent de la circulation, c’est la jeune Désirée qui prend la garde de tous ses cousins et cousines. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’être mère au foyer de 8 enfants, ce n’est pas tous les jours facile. Mais aux Feuillantines, on prend soin des uns et des autres et on ne s’abandonne pas, même s’il faut aider à creuser un tunnel du jardin jusqu’en Californie ! Un magnifique roman, émouvant et hilarant, sur la famille et ce lien indestructible qui unit à jamais les enfants des Feuillantines.

Émilie

  • « Alma, le vent se lève » de Timothée de Fombelle, Gallimard Jeunesse, juin 2020,

Alma Tome 1 Le vent se lève Vivant dans une réserve éloignée de tout, Alma et Lam rêvent de découvrir le monde. Mais ignorant le danger qui le guette, le petit frère décide de partir à l’aventure et Alma part le sauver. Car dehors, les navires français et anglais sont à la recherche de captifs à vendre à prix d’or dans leurs pays… D’autant plus que les deux enfants détiennent un pouvoir dont ils ignorent tout, ils sont encore plus inestimables aux yeux du diabolique capitaine Gardel. Timothée de Fombelle nous éblouit, une fois encore, avec un récit aussi palpitant qu’il est audacieux. Dans un combat périlleux pour retrouver sa famille, Alma devra à tout prix garder son bien le plus précieux : sa liberté. Un roman à découvrir à partir de 13 ans et à partager avec toute la famille.

Émilie

  • « Toffee et moi » de Sarah Crossan Rageot, juin 2020,

Toffee et moi Sarah Crossan est la reine des romans qui frappent en plein cœur, qui vous plantent une flèche en plein cœur. Après son bouleversant « Moon Brothers », elle nous donne ici une histoire qui touche également un thème très sensible, mais au combien important : la maltraitance des enfants par leurs parents. Le jour où son père va trop loin, Toffee s’enfuit de chez elle. Direction : le plus loin possible. Seule au monde, elle ne sait pas vers qui se tourner, ni comment se sortir de cet enfer. Sa route croise celle de Marla, une femme attend de la maladie d’Alzheimer qui vit seule dans sa maison et qui a besoin de compagnie. Un peu forcée au début par les circonstances, la relation entre les deux femmes va aller plus loin que la simple rencontre et chacune va sauver l’autre en étant tout simplement présente. Une histoire très forte, touchante, captivante par son écriture en vers et la plume extraordinaire de Sarah Crossan (et la traduction magnifique de Clémentine Beauvais !). À partir de 16 ans

Émilie

  • « Le libraire de Cologne » de Catherine Ganz-Muller, Scrineo, février 2020,

Le libraire de Cologne Hans est passionné de livre depuis tout petit, aussi quand il est accepté comme libraire dans la librairie de ses rêves, il n’hésite pas une seule seconde. Mais la guerre éclate et le gérant, grand ami d’Hans, est juif et choisit de s’exiler en France afin de protéger sa famille. Il décide alors de confier sa librairie à son jeune protégé, lui faisant promettre de rester ouvert quoiqu’il arrive. La guerre éclate et toutes les horreurs que nous connaissons se produisent sous nos yeux. Hans doit se battre contre la milice qui vient à plusieurs reprises mettre le désordre dans ses étagères pour supprimer les ouvrages non autorisés par le Führer. Il doit subir les bombes, les exercices d’évacuation et les dégradations quotidiennes faites par un jeune voisin qui prône les valeurs de la jeunesse hitlérienne. Un roman fort qui met en lumière l’importance des livres dans une époque aussi mouvementée que la guerre, mais aussi le dur combat qu’à mené Hans pour toujours rester ouvert.

Émilie

  • « Hôtel Castellana » de Ruta Sepetys, Gallimard Jeunesse, mars 2020,

Hôtel Castellana. Destins croisés dans l'Espagne de FrancoPour son nouveau roman, Ruta Sepetys s’attaque à l’Espagne dirigée par Franco. Daniel, un jeune Américain passionné de photographie, est bien déterminé à immortaliser le quotidien des Espagnols sous le régime de Franco. À l’hôtel Castellana, il fait la rencontre d’Ana, une jeune employée qui s’occupe de sa chambre et celle de ses parents. Les deux adolescents vont commencer à discuter et à nouer des liens.. Mais Ana reçoit des lettres de menace, sa famille survit à peine avec leurs maigres économies et sa soeur lui défend fermement de s’approcher de l’Américain, au risque de perdre son emploi. Un excellent roman historique, qui permet d’avoir un aperçu de l’horreur que vivaient les Espagnols trop pauvres pour pouvoir s’en sortir. Daniel et Ana sont des personnages forts et attachants. Ana risque tout pour son désir de liberté et quant à Daniel, il prouve à de multiples occasions qu’il n’est pas juste un riche héritier fils à papa, mais qu’il sait se battre pour ce qui lui tient à coeur et que son voeu de devenir journaliste photographe n’est pas juste une décision prise à la légère…

Émilie

  • « Soeurs de sang Tome 1 : L’envol » de Nicki Pau Preto, Lumen, février 2020,

Soeurs de Sang Tome 1 L'envol du phénixVeronyka et Val sont deux sœurs en fuite, à la recherche d’œufs de phénix. Leur plus grand rêve : devenir des Dresseuses de phénix et se battre contre l’empire qui les opprime et qui a coûté la vie à leurs parents. Mais si Veronyka veut instaurer une relation de confiance entre elle et les animaux qu’elle peut contrôler, Val lui ordonne d’utiliser la force et la persuasion. Un conflit éclate et les deux sœurs se séparent pour suivre des chemins différents. Quand Veronyka apprend que des Dresseurs de phénix se cachent dans les montagnes, elle n’hésite pas un instant et devient un garçon afin de pouvoir intégrer leur rang. Mais tout ne se déroule pas comme prévu… Un premier tome intense, dans lequel l’auteure introduit son univers riche et plein de merveille. Entre magie, créatures fantastiques, trahisons et révélations, le premier tome de « Sœurs de sang » promet une série captivante et riche en rebondissements.

Émilie

  • « L’incroyable voyage de Coyotte Sunrise » de Dan Gemeinhart, Pocket Jeunesse, mars 2020,

L'incroyable voyage de Coyote Sunrise Partez à bord du bus scolaire de Coyote et Rodéo Sunrise pour un road-trip inoubliable. Le père et la fille sillonnent l’Amérique sans but ni destination, la seule règle : ne pas regarder derrière et oublier le passé. Mais un coup de fil terrible persuade Coyote de revenir dans le parc de son enfance pour aller y chercher son objet le plus précieux. La jeune fille va devoir faire preuve de malice et d’ingéniosité si elle veut atteindre sa destination sans que son père ne s’en aperçoive. Aidée par son petit chat Ivan et les nombreux amis qu’elle va se faire sur la route, Coyote va s’ouvrir sur son passé et essayer de guérir de vieilles blessures… Un magnifique roman, où la famille et les amis sont nécessaires pour aller de l’avant.

Émilie

  • « Bordeterre » de Julia Thévenot, Sarbacane, mars 2020,

Bordeterre Inès et Tristan, frère et soeur, sont partis faire de simples courses, quand tout bascule et qu’ils se retrouvent piégés dans un monde parallèle. Monde d’où il est absolument impossible de sortir. Séparés quasiment dès le début, Inès et Tristan vont peu à peu oublier leur vie passée et s’intégrer dans leur nouvelle réalité. D’autres personnages vont se présenter, et nous allons comprendre qu’à Bordeterre, la vie n’est ni belle ni joyeuse… et il faut que ça change ! Très surprise par ce roman, qui a un énorme potentiel. Félicitations à l’auteure, qui signe son premier roman fantasy avec beaucoup de talent.

Émilie

  • « Aurora Squad » de Amie Kaufman, Casterman, février 2020

Aurora Squad Tome 1 Un roman de science-fiction rocambolesque, original et hilarant ! Nous sommes en 2380 et sur le point de découvrir l’escadron le plus bancal et le plus déjanté de toute la galaxie. Aurora, une jeune fille trouvée dans un vaisseau en perdition, a été envoyée sur une planète, il y a de cela 230 ans. Dingue, non ?! Mais si tout le monde à oublié son existence, pourquoi est-ce que l’armée galactique semble bien décider à mettre la main sur elle et est prête à supprimer tous ceux qui sont témoins de sa situation ? Tyler, Cat, Scarlet, Finnian, Kila, Kal et Aurora partent à la recherche de réponse pour savoir pourquoi le vaisseau d’Aurora n’est jamais arrivé à destination et surtout pourquoi toute trace de son trajet ont été effacé ? Une aventure unique, accompagnée par des personnages tous plus déjantés les uns que les autres. Un roman vraiment excellent !

Émilie

  • « Pax et le petit soldat » de Sara Pennypacker, Gallimard Jeunesse, janvier 2020,

Pax et le petit soldat Un coup de cœur pour ce roman jeunesse, très touchant, renversant. Une histoire d’amitié passionnante, entre un petit garçon et son renard. Les deux sont séparés dans des circonstances tragiques, mais vont tout faire pour se retrouver. Et chacun de leur côté, ils vont grandir et évoluer. Un roman sur l’aventure et l’amitié très émouvant, qui prend aux tripes et qui bouleverse. Une magnifique lecture.

Émilie

  • « Cassidy Blake tome 1 », de Victoria Schwab, Lumen, janvier 2020,

Cassidy Blake Tome 1 Chasseuse de fantômes Un super livre de Victoria Schwab (encore un !). On suit Cassidy, une jeune fille qui a un pouvoir un peu particulier : celui de voir les fantômes et de traverser le Voile vers l’autre côté (c’est-à-dire celui des morts.). Elle a acquis ce pouvoir étrange suite à une expérience de mort assez traumatisante ! Depuis ce jour, elle peut voir des fantômes, comme son meilleur ami Jacob. Quand ses parents vont en Écosse pour le travail, Cassidy va rencontrer de nouvelles personnes qui vont lui montrer que son pouvoir a un but et qu’elle doit l’utiliser. Elle devra également faire attention, car tous les fantômes ne sont pas amicaux… Beaucoup de retournements de situation, de surprises et de découvertes, ce roman est parfait pour ceux qui aiment les maisons hantés !

Émilie

  • « Et le désert disparaîtra » de Maria Pavlenko, Flammarion Jeunesse, janvier 2020, 

Et le désert disparaîtra Dans un futur (plus ou moins proche) où le sable a recouvert la planète et où les arbres sont une monnaie pour les tribus contre des vivres, Samaa souhaite devenir une chasseuse. Elle veut apporter son aide à sa famille en allant couper les derniers arbres qui restent et subvenir aux besoins de toute la tribu. Mais c’est un métier d’homme et tout le monde refuse qu’elle participe. Aussi, un soir, Samaa fait le choix de quitter les siens pour suivre les hommes qui partent dans une nouvelle quête. Mais elle n’est pas entraînée et ne connaît rien de la vie hors de sa tribu, elle se perd rapidement. En tombant dans un trou, là où personne ne pourra jamais la retrouver, Samaa fait la connaissance du plus grand arbre qu’elle a jamais vu et d’une bête, supposée être féroce et dangereuse. Seule et déterminée à sortir de son trou, Samaa va découvrir que le destin des hommes n’est peut être pas voué à une mort certaine et qu’il existe un moyen de retrouver une vie plus belle et plus simple. Dans ce nouveau roman très porté sur l’écologie, le monde et la vie en société, Marie Pavlenko arrive, une fois encore, à nous toucher en plein cœur. Elle pousse son héroïne à se poser les questions sur la nature qui l’entoure et sur la façon dont l’homme l’utilise, existerait-il un moyen de ne pas tout détruire ? Devons-nous vraiment être effrayé par ce que nous ne connaissons pas ? Un récit porté sur nos choix face au futur et à la Terre que nous voulons laisser à ceux qui arrivent derrière nous. Les adolescents d’aujourd’hui sont très concernés par la question et ce roman peut leur apporter une nouvelle façon de voir les choses.

Émilie

  • « La société des pépés à adopter » de Emilie CHAZERAN, Sarbacanne Editions, sortie 14 août 2019, à partir de 10 ans.

Emilie Chazerand et Joëlle Dreidemy - La société des pépés à adopter. Une histoire hilarante sur une princesse délaissée par ses parents qui souhaite avoir un papi pour jouer avec elle. Ce petit roman, accompagné d’illustrations, est une petite pépite à découvrir ! « La société des Pépés à Adopter » est à la fois drôle, touchant, émouvant et surprenant ! Parfait pour les enfants à partir de 10 ans, n’hésitez-pas !

Émilie

  • « Signé poète X » de Elizabeth ACEVEDO, Nathan, sortie le 29 août 2019, dès 14 ans.

Faire face aux remarques.                                                                                                               Aux clins d’œil insistants.                                                                                                              Aux mains des garçons.                                                                                                                   Aux cours de l’Église.                                                                                                                   Xiomara, 15 ans, à énormément de choses à dire, mais aucun moyen de les exprimer. Alors elle écrit, elle noircit les pages de son carnet : de poèmes, de réflexions, d’espoir, de honte, de désirs, de colère et de joie. Sous la plume d’Elizabeth Acevedo, magnifiquement traduite par Clémentine Beauvais, les mots deviennent plus puissants que jamais et nous touchent en plein cœur. « Signé Poète X » donne la voix à toutes les jeunes femmes qui ne désirent qu’une seule chose : qu’on les laisse s’exprimer.

Émilie

  • « Ce qui fait battre nos coeurs » de Florence HINCKEL, Syros, sortie le 22 août 2019 : 

Ce qui fait battre nos coeurs Roman entraînant sur la greffe, la médecine et les avancées technologiques. Un adolescent kidnappe deux jeunes très connus des médias afin d’obtenir une rançon pour payer une greffe de cœur à sa petite sœur. Les adolescents vont finir par devenir amis et essayer de battre l’oppression de la société qui ne permet alors les greffes qu’uniquement à ceux qui peuvent les payer et non à tout ceux qui en ont vraiment besoin. Le roman soulève des questions très intéressantes.

Émilie

  • « Boo » de Neil SMITH, Ecole des loisirs, sortie le 21 août 2019 : 

Résultat de recherche d'images pour "boo neil smith edl" On peut dire qu’un roman est original et qu’il sort des clous. Et puis il y a ce roman, « Boo », qui est inattendu. On pense savoir dans quoi on se lance lorsqu’on lit le résumé ou les premiers chapitres, mais plus on avance dans l’histoire et plus on réalise que ça n’a rien à voir avec ce que l’on a pu imaginer. Une lecture bouleversante, portée par ce personnage si fort, si unique et si précieux qu’est Boo. Sa façon de s’exprimer avec ses parents, sa façon de voir la vie, les autres et sa propre mort, tout cela fait de lui un personnage fragile et fort à la fois. La qualité de l’écriture est également un gros point fort du livre. Un roman qui ne ressemble à aucun autre, qui nous fait tout remettre en question et surtout qui nous fait tellement apprécier le personnage de Boo que nous n’avons qu’une envie une fois le livre terminé : le serrer dans nos bras et lui dire que tout ira bien. Magnifique.

Émilie